RSM France
Languages

Languages

Giovanni Terrana
Associé - Directeur de mission


Bureau : Est
Secteur :
Autres expertises sectorielles : commerces, agro-alimentaire, hôtellerie.
Domaines de compétences

Giovanni Terrana est en charge du service conseil en droit social et RH au sein de RSM Est depuis 17 ans. Il apporte des solutions juridiques adaptées aux besoins des clients, en tenant compte d’une réglementation en constante évolution, tout en veillant à faire respecter le droit du travail.

Sa  longue expérience en tant que directeur d’équipe lui a permis d’intervenir sur des dossiers transversaux auprès de clients étrangers.

  • Coordination de projets transversaux
  • Rédaction des contrats de travail
  • Procédure de rupture de contrat de travail 
  • Assistance juridique à la rédaction et la conclusion d’accords collectifs de travail
  • Relations sociales dans l’entreprise
  • Contentieux prud’homaux et sécurité sociale
  • Formation des managers au x ressources humaines et en droit social
  • Animations de séminaires
Publication

De nouvelles règles pour les travailleurs détachés (BTP)

28 juillet 2017
Loi travail, attention aux nouvelles règles pour les travailleurs détachés   A retenir : en application de la loi « Travail », les salariés concernés par la carte d’identification professionnelle, dite « carte BTP », doivent désormais recevoir un document écrit à caractère  informatif (modèle à téléch...
Publications

Flash social « spécial été »

11 juillet 2019
Avant de partir en vacances, vous trouverez une sélection d’informations sociales qui méritent votre attention ! Election du CSE : l’échéance du 1er janvier 2020 approche ! Depuis le 1er janvier 2018, le Comité Social et Economique (CSE) remplace les 3 instances représentatives du personnel existantes : les délégués ...

Recours aux auto-entrepreneurs : la vigilance s'impose !

24 Juin 2019
Recourir à un travailleur indépendant plutôt qu’un salarié peut conduire à de lourdes sanctions financières en cas de requalification de cette relation, tant du point de vue prud’homal et pénal, que de celui de l’URSSAF. En effet, une relation de travail ne dépend ni de la volonté exprimée par les parties, ni de la dénomination...