Comment l'Europe réimagine les déplacements internationaux de demain ?

La transformation du paysage de la mobilité

La pandémie a eu un impact sur nous tous. Les entreprises, la société et les économies du monde entier ont été durement touchées et, par conséquent, les pays ont été contraints de prendre des mesures importantes pour combattre le virus. Ces mesures comprennent la fermeture des frontières, rendant les voyages d'affaires internationaux presque impossibles.

La pandémie a servi de catalyseur aux entreprises du monde entier, qui ont dû réagir rapidement de manière agile et ciblée. En conséquence, les priorités des conseillers ont changé pour s’assurer que leurs clients étaient pleinement informés des mesures de soutien disponibles, telles que l'aide au chômage temporaire, et des actions qu'ils devaient entreprendre pour maintenir le bien-être et la résilience de leurs employés et de l'entreprise. Plus particulièrement, le concept de travail à domicile à temps plein étant un nouveau territoire pour de nombreuses organisations, le partage de conseils stratégiques sur l'adoption de politiques de travail à distance efficaces et durables est devenu une priorité absolue.

En raison de la fermeture des frontières et des restrictions de voyage, les projets ont été soit interrompues prématurément, soit reportées, soit tout simplement jamais lancés. Dans un contexte d'incertitude permanente, de nombreux employés ont choisi de travailler depuis leur pays d'origine, créant ainsi une multitude de risques pour les entreprises, qu'il s'agisse de fiscalité, de sécurité sociale ou de droit du travail. À mesure que la pandémie progressait, il devenait de plus en plus important d'innover et de trouver de nouvelles méthodes de travail. 

Pour les employeurs et les employés, la technologie numérique a fourni une bouée de sauvetage vitale en ces temps, assurant la continuité des activités et permettant aux entreprises de rester cohésives et efficaces malgré la perturbation des employés travaillant depuis différents endroits. Cette dissémination géographique des équipes a entraîné de nouvelles considérations fiscales pour les entreprises, notamment le risque de créer un établissement fixe pour l'employeur, ainsi que d'autres obligations de paiement et de déclaration des impôts. La tendance du travail à distance étant susceptible de perdurer sous une forme ou une autre bien au-delà de la pandémie, les entreprises devront adapter leurs politiques de conformité fiscale, de déclaration et de RH pour répondre aux besoins de ce nouvel environnement.

Réactivation et nouvelle norme

Les projets stratégiques de mobilité internationale resteront probablement une priorité pour les entreprises (par exemple, une expertise technique peut être nécessaire sur place ou, des cadres supérieurs peuvent être requis pour diriger des plans de transactions commerciales clés). Toutefois, de manière plus générale, l'expérience de la pandémie fournit désormais aux entreprises un cadre pour évaluer les objectifs de leur politique et de leur gouvernance mondiale. Il s'agit notamment d'analyser les dépenses liées à la mobilité, le type de formules à proposer aux employés (et la rémunération qui y est associée) et la mesure dans laquelle les objectifs mondiaux peuvent être atteints par le biais de « missions virtuelles » alors que les restrictions de voyage sont en place. C'est l'occasion pour les équipes chargées de la mobilité mondiale de montrer qu'elles peuvent créer une valeur supplémentaire pour l'entreprise, certaines envisageant même de concevoir une main-d'œuvre mondiale plus virtuelle et plus flexible en déplaçant le travail vers les personnes, plutôt que les personnes vers le travail.

Dans l'environnement de travail post-Covid, les questions d'immigration, de fiscalité et de droit, ainsi que les réglementations en constante évolution, obligent les entreprises à jongler avec une myriade de nouvelles règles, une conformité accrue et une complexité croissante. Dans l'immédiat, cela risque de remettre en question la valeur des détachements à court terme, ceux-ci n'étant réservés qu'au développement de talents clés ou à la pénurie immédiate de ressources.

Jusqu'à présent, nous avons constaté que, dans ces cas, les entreprises ont su s'adapter et mettre en pratique avec succès les missions virtuelles lorsque les déplacements ne sont pas facilement réalisables. 

L'impact à long terme de la pandémie sur les voyages d'affaires internationaux et les déplacements des employés reste incertain, car les circonstances continuent d'évoluer rapidement. Pour rester agiles, les équipes chargées de la mobilité internationale doivent réfléchir aux initiatives qui attireront et soutiendront le mieux les personnes dont l'entreprise a besoin pour mettre en œuvre sa stratégie globale. Les entreprises axées sur le progrès devront adopter un état d'esprit flexible et s'adapter au changement en repensant les stratégies contemporaines en matière de talents et en ajustant les modèles opérationnels en conséquence. Naturellement, la bonne approche est propre à chaque organisation, et les stratégies dépendront de la localisation, de la nature de l'activité et de la portée des projets mondiaux. Il est essentiel que les équipes chargées de la mobilité se préparent de manière proactive, par le biais de la planification de scénarios, à de nouvelles vagues du virus et, par la suite, à des périodes supplémentaires de confinement.

Malgré les nombreux défis auxquels les entreprises et leurs employés ont été confrontés au cours des 16 derniers mois, nous pensons que la mobilité mondiale et les déplacements internationaux des employés sont là pour rester, et qu'elles demeurent essentielles pour les entreprises qui cherchent à se développer et à s'étendre à l'échelle mondiale. Dans cette optique, les entreprises doivent continuer à se concentrer sur le processus de sélection et gestion des talents pour les missions internationales. Une politique de mobilité mondiale réussie apportera une grande valeur ajoutée en clarifiant la structure de l'affectation, la rémunération, les opportunités de carrière, ainsi que les rôles et responsabilités. Avec la mise en lumière des récentes mesures législatives et réglementaires, notamment dans les domaines de la protection des données et des divulgations obligatoires, les entreprises devront élaborer des procédures et une documentation appropriée pour leur personnel en mobilité internationale. La mise en place de politiques et de procédures adéquates démontrera l'engagement d'une organisation à prioriser ses employés, qui sont son principal atout.

Si vous avez des questions spécifiques, vous pouvez contacter nos bureaux.

Pour nous contacter