IFRS

Les normes comptables IFRS (abréviation d’International Financial Reporting Standards) ont été mises en place dès 1973 par l’IASB, le bureau des standards comptables internationaux, pour homogénéiser la présentation des comptes-rendus financiers des entreprises au niveau international.

Elles ont été adoptées par la Commission européenne en septembre 2003. En 2005, leur application est rendue obligatoire pour toutes les entreprises cotées. Cette volonté fait suite aux scandales financiers des années 2000 du type Enron.

La vocation des normes IFRS est d’apporter de la transparence sur les informations publiques disponibles et de garantir une homogénéité dans leur présentation. Elles garantissent une information financière des entreprises fiable et lisible.

Les normes IFRS facilitent également les comparaisons entre des entreprises d’un même secteur mais soumises à des législations différentes. L’adoption des normes IFRS a entraîné des changements de certains fondamentaux de la comptabilité comme la valorisation à la juste valeur d’un actif, qui prévoit la publication de la valeur réelle des actions en portefeuille, et non simplement leur valeur d’achat.

En dépit de changements comptables importants, et de certaines normes contestées - notamment les normes 32 et 39 sur les instruments financiers - le choc lié au passage aux normes IFRS a été bien absorbé par les entreprises concernées.